Corrélation entre micro-perte auditive et fréquence de l’acouphène

Présentation des résultats de l’étude :

But de la présentation :

L’acouphène peut être un symptôme invalidant pour lequel la prise en charge n’est pas codifiée. Parmi les patients ayant un acouphène invalidant, ceux ayant une audition normale ou une surdité légère se voient rarement proposé un appareillage auditif. L’objectif principal de notre étude était de déterminer, sur les patients acouphéniques avec sifflement, audition normale ou perte légère, la fréquence de l’acouphène grâce à une acouphénométrie au 1/48 eme d’octave et de rechercher sur cette fréquence, des micros pertes auditives (micro-pente ou micro-scotome : largeur inferieur à ½ octave et plus de 5 dB de perte) grâce à une audiométrie au Hertz près. L’objectif secondaire était d’évaluer l’efficacité prothétique avec correction et thérapie sonore.

Matériel et Méthodes :

Tous les patients avaient consulté un ORL et présentaient des acouphènes permanents uni ou bilatéraux de type sifflement et avaient une audition normale ou une perte légère.

Les caractéristiques des patients ainsi que les données suivantes étaient relevées: origine de l’acouphène, les traitements médicamenteux ou thérapie entrepris par le patient, questionnaire THI et EVA de la gène de l’acouphène, une audiométrie haute fréquence (Hertz près) et une acouphénométrie au 1/48 eme d’octave. La procédure consistait, via une aide auditive, à amplifier les sons faibles associés à un bruit rose ajusté au seuil d’audition du patient.

Résultats :

Nous avons rétrospectivement examiné une cohorte de 66 patients avec 24 femmes et 42 hommes âgés de 15 à 80 ans, avec une moyenne d’âge de 52,31 ans entre 2016 et 2017.
La moyenne de perte auditive était de 19,70dB HL, dont 55.7 % d’audition normale et 44.3%de perte légère. La moyenne de la hauteur de l’acouphène était de 6053Hz, de l’intensité de 4.9dB SL, de l’inhibition résiduelle de 30.4sec. Dans 81,8 % des cas, l’acouphène se trouvait sur une micro-perte auditive. Dans le cas d’une audition normale, 67 % ont préféré une correction + bruit coloré, 23 % une correction, 8 % un bruit coloré. Dans le cas d’une perte légère, 51 % ont une correction + bruit coloré, 49 % bruit coloré. A un mois: 92,4 % ressentaient une diminution de la gène de l’acouphène; amélioration du score THI de 21,87 % (p=0.05) et de l’EVA de 27 % (p=0.05).

2019-01-31T10:22:43+00:00